CAMPUS

Comment Elsa Morichau Beauchant a créé son propre poste

En 2010, Elsa Morichau-Beauchant rejoint l’équipe de La Villa Madame à Saint Germain des Près, ouvert 2 ans auparavant. Elle profite de son stage pour dessiner les contours du poste qu’elle s’est elle-même créé et qu’elle occupe encore aujou


Comment Elsa Morichau Beauchant a créé son propre poste


En 2010, Elsa Morichau-Beauchant rejoint l’équipe de La Villa Madame à Saint Germain des Près, ouvert 2 ans auparavant. Tout jeune, l’hôtel manquait alors de visibilité auprés de sa clientèle. Elsa profite de son stage pour dessiner les contours du poste qu’elle s’est elle-même créé et qu’elle occupe encore aujourd’hui : Responsable des Ventes et du Marketing. 


***


Bonjour Elsa, racontez-nous s’il vous plaît comment vous avez mis en place les stratégies de promotion et communication de la Villa Madame ?

 

Pour un hôtel de 28 chambres comme La Villa Madame, la plus grande problématique commerciale est de ne pas se faire vampiriser par les sites de distribution qui prennent de 12 à 25% de commission.

 


Il faut donc mener une stratégie qui va dans ce sens, basée notamment sur la fidélisation client. Les supports sont nombreux et les stratégies digitales d'e-réputation en font largement parties. Aussi, je travaille beaucoup sur le développement de la notoriété en ligne :

gestion des avis de voyageurs sur les sites comme Tripadvisor,

animation des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google Ad),

gestion des campagnes de publicité adwords,

refonte du site internet (prévu pour le mois de février prochain).

 

Ma seconde mission consiste à élaborer la stratégie tarifaire et de communication auprès de nos cibles : création d'email marketing, de "pré stay" et "post stay". Je travaille avec un yield manager qui met à jour l'ensemble des tarifs quotidiennement. Comme pour la plupart des hôtels parisiens, nous devons anticiper les mois creux janvier/février et Août et tenter d'optimiser notre RevPar*

 

Enfin, pour un hôtel indépendant, la notoriété est un challenge immense. J'ai ainsi pour mission d'augmenter celle-ci,  

d'une part auprès de notre cible internationale par le biais de Relations presse avec les journalistes, blogueurs ou par des partenariats avec des distributeurs étrangers

et d’autre part auprès d'une clientèle parisienne via des Relations publiques.


J'ai donc créé les Secrets de Madame, un rendez-vous mensuel autour d'artistes, musiciens, prestidigitateurs, comédiens (un spectacle d'une heure ouvert à la clientèle parisienne).

 

Pour conclure, mon poste est vraiment très diversifié et me permet d'avoir une vision très globale d'un "produit" hôtelier.

 

 

Pouvez-vous nous présenter la Villa Madame ?


La Villa Madame est un hôtel 4**** de propriétaire. Les média parleront de boutique hôtel... Cet hôtel de 28 chambres (dans la moyenne parisienne) reflète l'esprit de son quartier : ses habitants apprécient l'art de vivre à la parisienne, l'élégance, la vie de quartier, la culture, la mode, le raffinement.


C'est une adresse confidentielle. Aucune enseigne sur la façade n'indique qu'il s'agit d'un hôtel. Un lieu intimiste donc où accueil et savoir vivre résonnent sans ostentation. À l'image d'une équipe soudée de 13 personnes, dont certaines ont 25 ans de maison! Pour l'anecdote... Maria, responsable des petits-déjeuners se souvient d'une année sur l'autre de ce que nos clients ont dégusté au petit déjeuner ! Nous sommes dans du service véritablement personnalisé....

 

Une hôtellerie indépendante qui est encore majoritaire à Paris et qui, selon moi, répond à une véritable demande aussi bien française qu'internationale.

 

 

 

Quels sont vos projets à court, moyen, long terme ?


La Villa Madame arrive presque à maturité mais je ne compte pas la laisser avant qu'elle ne le soit entièrement ! J'aimerais me familiariser davantage avec les problématiques de pure gestion hôtelière afin, à moyen terme de briguer un poste de direction générale dans un établissement de petite envergure ou de direction marketing & commerciale pour un groupement d'hôtels indépendants....! Qui vivra verra !

 

 

 

Vous semblez confiante en l’avenir de l’hôtellerie indépendante n’est-ce pas ?


L'hôtellerie a de beaux jours devant elle et des nouveaux challenges (notamment marketing) passionnants. La guerre des distributeurs, la folie des réseaux sociaux et de ce nouveau mode de consommation publique, les multi-concepts etc. Il est vrai que le monde de l'hôtellerie indépendante et celui des hôtels de chaînes ou les grands palaces est largement différent. Je me fais porte parole de l'hôtellerie indépendante que je découvre tous les jours un peu plus avec délectation !

 



Qu’est ce qui vous a donné envie d’intégrer Vatel après vos années d’Hypokhâgne et Khâgne ?


La réputation de l'école mais également le cursus proposé : un juste équilibre entre la pratique et la théorie. J'ai aussi été très attirée par les différents profils intégrant la "prépa" puisque Vatel permet à des étudiants ayant obtenu comme moi des licences dans des secteurs différents de rejoindre l'école. Nous avions donc dans ma classe un « melting-pot » de financier, littéraires, commerciaux, linguistes, etc.

 


* RevPar (Revenu moyen par chambre disponible) : rapport entre le chiffre d'affaires hébergement et le nombre de chambres disponibles à la vente. Indicateur hôtelier par excellence, le RevPar reflète les performances d'un établissement à la fois en termes de fréquentation et de prix moyen.

 

JPO/SALONS VOTRE INTERLOCUTEUR
Contacter ce campus

Directeur des Etudes
Moncef FOURATI
Zone d'activité Khereddine
Im. 1130, Les Berges 2015 Tunis - TN

Contacter ce campus
+216 71 182 300
TROUVEZ VOTRE FORMATION

EN TROIS ÉTAPES
Quelques clics
suffisent !

MARCO POLO
Etudiants,
ouvrez-vous
à l’international

En savoir +
2e cycle spécialisation
Directeur d'hôtellerie internationale

En savoir +